Économie

Publié le jeudi 22 février 2018

La Marketplace, cliquez, réservez

Un portail Internet qui permet d’effectuer ses achats chez les commerçants en un clic, avec livraison à la boutique.

La Communauté de Communes a fait le choix d’accompagner les commerçants du Pays Viganais dans la transition numérique, via le web et le mobile, en utilisant le principe du Web to Store. Notamment en finançant la création de la MarketPlace et sa maintenance pour la première année. Cette solution permet ainsi aux consommateurs d’accéder à l’ensemble des catalogues de produits et de services des commerçants du territoire inscrits. Le client peut ainsi commander directement en ligne avant d’aller retirer ses achats en magasin à l’horaire de son choix. En somme, un achat facilité, au paiement sécurisé et un retrait en toute liberté !

C’est la jeune société Jikary qui a été chargée de développer le concept.

«Click and collect», tel est le principe. Le client choisit, il paye, et obtient un code de paiement pour récupérer son achat dans le commerce. Le but est de permettre aux commerçants d’interagir avec les clients qui habitent dans leur zone de chalandise. C’est un procédé gagnant-gagnant. Pour les professionnels, la MarketPlace permet de dynamiser économiquement le territoire en présentant les offres. Pour le consommateur c’est un gain de temps, il est assuré de trouver le produit qu’il souhaite, en combinant les atouts de l’e-commerce avec ceux du commerce traditionnel.

Parole donnée

Boutique Michel & Marie

 

J’ai d’abord adhéré au réseau social en tant que particulier pour être informé des manifestations locales. Mais aussi pour avoir un autre regard sur le Pays Viganais. Quand on nous a proposé la MarketPlace pour la boutique, nous avons été un peu retissant au début, pensant que la vente en ligne était l’ennemie du commerce. Aujourd’hui, après réflexion, nous pensons que cet outil local a beaucoup d’avantage. Il permet de faire découvrir des produits (comme une vitrine) à  des personnes qui n’osent pas entrer dans la boutique, et qui, parfois, ont des idées reçues ou des aprioris, sur les prix, la diversité des produits.
Autre avantage, les clients éloignés peuvent  ainsi commander en ligne ou voir les nouvelles collections en vue d’un futur déplacement en Pays Viganais.
La prise en main a été relativement simple avec les bons conseils de viganais.fr. Le plus compliqué à gérer pour nous est l’organisation des états de stocks qui demande un travail quotidien de remise à jour. Nous encourageons tous les commerçants à utiliser ce nouvel outil de travail qui ne pourra qu’améliorer le lien entre clients et commerçants du Pays Viganais. Enfin, nous sommes heureux de voir des jeunes et la CCPV s’investir pour dynamiser le commerce local, qui pour moi, a encore beaucoup d’avenir.

 

Témoignage – Boutique Votre vue

 

Je suis intéressé par le réseau social car moi-même administrant un compte Facebook pro, je trouve qu’un  réseau social local est une très bonne idée, très novatrice pour nos commerces Je me suis inscrit fin d’année et avec les fêtes, j’ai été bien occupé. Manque de temps pour faire des photos et mettre en ligne les produits. Le numérique devient un nouveau canal de communication avec mes clients. Il intervient aussi dans le cœur de mon métier et me permet d’augmenter ma compétence. Le MarketPlace peut me permettre de toucher une clientèle nouvelle, sans doute plus jeune qui achète souvent en ligne. Faire connaitre ma boutique, mes offres, mes services, mes promos. La seule  inquiétude serait de ne pas répondre à temps à un client ou  de ne  pas avoir assez de temps pour faire vivre le site.
Ça peut apporter à nos clients ou futurs clients  le confort de commander à  toute heure et quel que soit le lieu où ils se trouvent, tout en faisant vivre le commerce local viganais. Je le conseille à mes collègues commerçants car ce serait une bonne chose que l’on soit tous présents pour créer une dynamique nouvelle et commune.
Ce type d’outil apporte la modernité à notre territoire, il faut s’en saisir.

 

 

Partager cette page sur :