Entre Causses et Cévennes

Autrefois, Alzon bénéficiait de revenus importants en taxes et impôts sur la marchandise grâce au développement du commerce du fil de soie et de la tenue de foires au Vigan. C’est alors une ville d’étape comptant plusieurs auberges. Aujourd’hui, le village reste très dynamique en ce qui concerne l’accueil touristique.

Un village préservé

Bien que touristique, le village n’en est pas moins préservé. En effet, une partie du village, se situe en zone cœur du Parc National des Cévennes, ce qui lui vaut le bénéfice de préservation et de gestion dans les domaines du patrimoine naturel, bâti et culturel.
l’Arboretum de Cazebonne, en est un bel exemple. Ouvert au public et gratuit, cet espace naturel, a été créé à des fins d’expérimentation par Georges Fabre et Charles Flahaut en vue du reboisement du massif de l’Aigoual.

Alzon est aussi intégré à la zone Causses et Cévennes, classé au Patrimoine Mondial par l’Unesco au titre des paysages culturels évolutifs méditerranéens, liés à l’activité agropastorale. Ces paysages tantôt cévenols, tantôt caussenards, promettent de belles sensations pour ceux qui parcourent les chemins de randonnées balisés.

Son patrimoine culturel et religieux n’en est pas moins protégé avec son Eglise Saint Martin datant du XIIème siècle, sa Chapelle des pénitents, le Château du Mazel et la Croix du Saint Guiral.

Un village dynamique

Alzon accueille de nombreux hébergements touristiques tels que village de vacances, gite d’étape, gîte de groupe, gites ruraux, hôtel, aire de camping car. Une capacité d’hébergement importante dotée d’une grand salle des fêtes pouvant accueillir des réunions de famille, des associations de randonneurs ou autres. Le temps d’un jour, d’un week end ou d’une semaine, les visiteurs pourront choisir entre des activités nature telles que la randonnée, la pêche, la cueillette ou des visites de sites grandioses tels que le Cirque de Navacelles, le Mont Aigoual ou la Couvertoirade.

Et s’il fait bon séjourner à Alzon, il y fait également bon vivre. Le village a su conserver des commerces de proximité à l’image de l’Hôtel-restaurant « Le cévenol » ou encore de la petite épicerie. Des lieux qui permettent à toutes les générations de se rencontrer. Un groupement avec les communes de Campestre et Vissec, a même permis à la commune de préserver son école, menacée de fermeture dans les années 80. Une école centenaire, rebaptisée à cette occasion du nom d’Adrienne Durand-Tullou en juin 2012.

Alzon dispose d’une borne de recharge pour voitures électriques.

 

Localisation

Partager cette publication sur :