Village de caractère

Une situation géographique particulière

Une commune tout en longueur, un vallon étroit encadré par deux lignes de serres, et deux manières de la parcourir : en suivant le chemin des eaux vives ou en empruntant les sentiers de crête aux panoramas superbes.
Les eaux vives, ce sont en premier lieu celles du Coudoulous, un ruisseau capricieux. Un mince filet d’eau serpentant entre les blocs de granit, qui brutalement, après de grosses pluies devient un torrent.
Dans sa vallée se sont implantés les hameaux avec leurs vergers irrigués.

Une architecture liée à l’histoire

Des maisons de granit qui abritent aujourd’hui 177 habitants. Les eaux vives, ce sont aussi celles qui coulent sur le haut plateau de Montals qui ferme la vallée au nord : l’Orgon dévalant en cascade au bord du plateau et la Dourbie y prenant sa source. Quant aux sentiers de crête, ils suivent la trace des moutons transhumants vers les frais pâturages d’estive.

De la pierre plantée qui culmine à 1300 mètres, près de Cap de Cote, la vue y est magnifique.
Et quel que soit l’itinéraire choisi, des gîtes, un hôtel-restaurant, vous accueilleront pour une étape ou un plus long séjour.

 

 

Partager cette publication sur :