Sports

Publié le vendredi 28 août 2020

Epreuve cycliste organisée le jour du 14 juillet entre la place du Quai et le carrefour des « quatre chemins ». C’était un contre-la-montre pour des non-licenciés, c’est-à-dire des néophytes. Une course certes mais parfois en dilettante, dans un esprit convivial (les déguisements n’étaient pas interdits !) qui animait les fins d’après-midi de la fête nationale, et ce, pendant une bonne décennie. Cette sympathique manifestation avait été initiée par les « joyeux  drilles » de l’équipe C du Football-Club-Viganais, chère à Gérard Polop, Olivier Abric et managée par Roger Margot. Une première couse en ligne entre la place du Quai et la baraque de Ribaud (col du Minier) avait donné le ton à cette belle aventure. Pour cette  bande de copains, le fun supplantait le foot, la fête et la joie de vivre étaient leur raison d’être. Dédé Maillé, propriétaire du Café des Cévennes jouait le rôle de maitre d’œuvre de cette atypique épreuve cycliste. Les coureurs du Tour de France passeront d’ailleurs devant son domicile comme pour  rendre un hommage à ce grand passionné de sport. Une pensée également pour Christian Passet qui jouait avec brio le rôle de speaker.

Mais dans les années 70 qui aurait cru qu’un jour les coureurs de la grande boucle emprunteraient le tracé de la « Pédalie » ? Même Vincent Ferreira dans ses rêves les plus fous n’avait jamais imaginé une telle consécration pour son épreuve fétiche !

Guy Cambéssèdes

Partager cette page sur :