Culture et Loisirs

Publié le lundi 10 février 2020

« Grandir, aux détours du monde »

« Est-ce que les gens naissent égaux en droit

A l’endroit où ils naissent ?

Est-ce que les gens naissent

Pareils ou pas ?

Ces paroles de la chanson de Maxime Le forestier seront le fil conducteur de la dixième édition du festival « Là-bas, vu d’ici ».

Cette année, le voyage nous emmènera un peu partout dans le monde, à la rencontre des enfants et de la jeunesse., sur le thème « Grandir, aux détours du monde ».

Nous irons voir comment cette jeunesse, s’épanouit, grandit, lutte, résiste, tente de faire sa place, et de se construire un avenir dans ce monde en perpétuel mouvement.

Comment grandit-on, suivant que l’on vit sur la terre rouge de Madagascar, dans les immensités glacées de l’arctique, dans les sables du désert de Mauritanie, ou les quartiers pauvres de Calcutta ?

A travers le regard de ces enfants, de cette jeunesse, nous découvrirons ce qui fait leur quotidien, leur vie, si éloignés des repères de notre société qui leur paraît idéale.

Nous rencontrerons des personnes qui donnent leur énergie et leur temps, pour aider cette jeunesse dans sa construction.

Mais « grandir aux détours du monde », c’est aussi une réflexion sur le voyage en lui-même.

Comprendre comment le voyage, le déplacement vers l’ailleurs, vers l’autre, peut nous permettre de grandir, découvrir les différences qui font le monde, les peuples, aller vers ces différences, et, peut-être, ainsi, mieux les accepter.

 

Un dixième voyage d’ici vers là-bas, auquel nous vous convions avec confiance.

« Là-bas, vu d’ici », c’est aussi briser le cercle de confort, et s’ouvrir à des images, des paroles, surprenantes, drôles, magnifiques, tragiques, venues de loin et, parfois, pas si loin que ça.

 

Partager cette page sur :