Culture et Loisirs

Publié le mardi 24 mai 2022

Amrie Saurel, Une artiste qui incarne un trait d’union entre 2 rives

Présidente de l’Espace des Rencontres Internationales d’Art en Méditerranée (ERIAmed), accrédité par la Commission Nationale Française pour l’UNESCO, Magali Saurel œuvre pour le rapprochement des peuples et des cultures en organisant des événements culturels et artistiques, ainsi que des actions pédagogiques.  Première voix française à chanter en arabe, Magali Saurel crée un nouvel espace dans le monde de la musique et de la diplomatie d’influence. 

PAXAR : briser les stéréotypes en dépassant les frontières culturelles par la musique

De par sa singularité et son unicité artistique, Magali Saurel crée une passerelle entre les deux rives de la Méditerranée, entre le monde arabe et le territoire national. Son expérience de terrain lui a prouvé à maintes reprises que son positionnement artistique est un atout de rassemblement, une “arme” de diplomatie d’influence, un déclencheur de curiosité pour la culture et la langue arabe. Pour passer de la chanson aux actes, l’artiste s’est rapprochée du docteur en sciences du langage Mélissa Barkat-Defradas, chercheure CNRS à l’Institut des sciences de l’évolution à l’Université de Montpellier. Experte en dialectologie arabe, la chercheure a réalisé de nombreux travaux sur le pouvoir de la voix parlée et chantée dans les interactions sociales.

Avec le projet PAXAR (pax/art/arabe), les deux femmes veulent prouver scientifiquement que l’attractivité de la langue arabe peut, comme ce fût le cas pour la langue allemande, passer d’une charge émotionnelle négative à une expérience constructive d’avenir et ce par la musique et le chant.

La première phase du projet s’intéresse à l’étude des stéréotypes attachés aux langues arabes en s’appuyant sur des échantillons de population des deux rives. La seconde phase s’attache à démontrer comment la musique, et plus particulièrement l’interprétation de chansons inédites en langue arabe portées par une artiste franco-française, peut participer à la promotion de la langue arabe, valoriser son apprentissage, servir de levier pour faire bouger les mentalités, renforcer de manière indirecte les liens de coopération et contribuer à la naissance d’un “esprit Méditerranéen”.

Loin de se contenter de l’aspect théorique, le projet PAXAR comprend un grand volet pédagogique. Depuis septembre 2021, plus de 200 enfants gardois participent à ce projet. Le 23 novembre 2021, Amrie a rencontré pour la première fois les élèves du groupe scolaire du Vigan. Une action commune en partenariat avec des professeurs de l’Ecole de Musique Intercommunale du Pays Viganais dans le cadre du dispositif “Orchestre à l’école”. Tout au long de l’année, les jeunes se sont appropriés, tant par la pratique instrumentale que le chant, deux chansons du répertoire de la chanteuse dont l’hymne à la paix Daawatou salam et El Djazaïr (l’Algérie) qui y font figure de proue.

Ils présenteront le fruit de leur travail le 3 juin 2022 au Vigan.

Partager cette page sur :