Économie,  Vie intercommunale

Publié le mardi 6 avril 2021

Une idée , un projet

C’est en 2014 qu’Isabelle BERNIER soutenue par des investisseurs montpelliérains décide de créer une conserverie artisanale. Grâce au partenariat étroit entretenu avec la mairie de Rogues qui soutient le projet, une conserverie Label d’Oc voit le jour. Une conserverie artisanale sur le Causse de Blandas dont le but premier est de permettre aux petits producteurs locaux de transformer leur invendus en conserves afin d’éviter le gaspillage.

Déjà à l’époque, l’entreprise attire de nombreux producteurs et prend rapidement de l’ampleur. Malgré ce et contre toute attente, les financeurs montpelliérains décident de la délocaliser en ville.

 

L’atelier de Fabia : une autre idée de la conserve

Après deux ans de délocalisation, Isabelle BERNIER décide de reprendre le projet sur le même concept avec pour objectif de rester sur le Causse non seulement pour y travailler mais aussi et surtout pour continuer à y vivre. Des travaux sont effectués dans le local d’origine avec l’aide de la mairie et la conserverie est relancée. La détermination d’Isabelle BERNIER permet à « L’Atelier de Fabia » (du latin Faber qui signifie artisan) de naitre et de se développer au fil des mois grâce à une bonne communication et surtout un très bon bouche à oreille.

L’idée, pensée il y a sept ans se concrétise et la conserverie connaît un réel succès. Elle bénéficie aujourd’hui d’une importante notoriété auprès des producteurs locaux et rayonne autour d’un vaste territoire d’action qui s’étend de la Grand Combe à la Petite Camargue. Fruits et légumes, truites et moules, viandes (porc, bœuf, agneau..) sont façonnés à l’atelier.

Une conserverie artisanale respectueuse du terroir

Les conserves élaborées et créées au sein de « L’Atelier de Fabia » sont conçues à partir des recettes des producteurs ou de celles d’Isabelle BERNIER. Le processus de transformation est respectueux des produits et des normes en vigueurs. A Savoir que les producteurs demeurent autonomes, ils choisissent et décident de leurs productions et restent en charge de leur commercialisation.

La conserverie a un autre atout supplémentaire puisqu’elle est certifiée aux normes européennes et possède la labellisation « Bio ». Actuellement, un quart des produits transformés sont « Bio » ce qui constitue une part importante de l’activité avec des exigences spécifiques auxquelles la conserverie a su répondre au fil du temps.

 

Le développement et l’extension de la conserverie

Aujourd’hui, le produit le plus façonné à l’atelier est la viande mais en saison les fruits et légumes sont également les denrées phares les plus transformées. Il faut savoir que pour des questions de normes et d’hygiène il n’est pas possible de travailler à la fois de la viande et un autre produit au sein de la même pièce. C’est pourquoi, un second espace permettant de travailler plusieurs matières premières simultanément devient rapidement nécessaire.

Aussi, un dossier de subvention a été monté avec l’aide de la mairie de Rogues, bailleur du local, afin de soutenir et financer un projet d’agrandissement de 65m². Le montant total des travaux s’élève à 105 600 € en raison des coûts importants liés à la réglementation concernant l’alimentation. Aujourd’hui les subventions ont été acquises afin de réaliser l’extension. La Communauté de Communes du Pays Viganais a attribué un fonds de concours à la mairie d’un montant de 10 000€, La Région Occitanie, Pyrénées – Méditerranée un financement de 30 454 € et le Gal Cévennes une aide à hauteur de 44 045 €.

Les travaux ont débuté courant novembre 2020 et devraient s’achever à la fin du mois d’avril 2021.

L’extension de la conserverie va permettre au personnel de pouvoir travailler en même temps la viande et d’autres produits dans deux espaces distincts. L’agrandissement permettra l’achat de nouvelles machines et un gain de temps significatif ce qui va augmenter la capacité de production et permettre de répondre plus rapidement aux demandes des producteurs.

De ce fait, Isabelle BERNIER envisage des embauches dès que possible afin d’agrandir son équipe actuellement composée de trois équivalent temps plein mais également de saisonniers lorsque le besoin s’en fait ressentir. L’objectif de la chef d’entreprise est de privilégier, dans son recrutement, les personnes du territoire, afin de permettre à d’autres de vivre et travailler localement. Angel, 18 ans, domicilié sur le causse a eu ainsi l’opportunité de rejoindre très récemment l’équipe de la conserverie.

Partager cette page sur :