DEFINITION

C’est un vaste réseau écologique européen, destiné à la préservation de la biodiversité, en associant une démarche de développement durable. Le réseau Natura 2000 rassemble des sites naturels ou semi-naturels de l’Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale, par la faune et la flore exceptionnelles qu’ils contiennent. Il est régit par deux directives:

  la directive Oiseaux 2009/147/CE du 30 novembre 2009 a pour objet la conservation de toutes les espèces d’oiseaux sauvages et définit les règles encadrant leur protection, leur gestion et leur régulation. Ces zones sont dites zones de protection spéciale (ZPS)

●  la directive Habitats faune flore 92/43/CEE du 21 mai 1992 a pour objet la conservation des habitats naturels et de la faune et de la flore sauvages. Les annexes I et II de cette directive listent les types d’habitats naturels et les espèces animales et végétales dont la conservation nécessite la désignation de sites Natura 2000 dits zones spéciales de conservation (ZSC)

Il s’agit d’un réseau européen lancé par deux directives, la directive oiseaux en 1979 et la directive faune flore en 1992.

https://www.cc-paysviganais.fr/systeme/toutes-les-actualites/

OBJECTIFS

Son objectif est de concilier la préservation de la nature et les activités socio-économiques,sociales, culturelles et régionales .

La Communauté de Communes du Pays Viganais, soucieuse de la gestion de ses milieux naturels et ruraux, est opératrice de quatre sites Natura 2000 :Afin de définir les modalités de gestion et de garantir une cohérence dans les réflexions à mener, des documents d’objectifs (DOCOB) ont été établis

ZONES

«Gorges de la vis et Cirque de Navacelles»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communes concernées par le site Natura 2000 « Gorges de la Vis et Cirque de Navacelles » : 

Alzon, Arre, Arrigas, Bez-et-Esparon, Blandas, Campestre-et-Luc, Molières-Cavaillac, Montdardier,

Pommiers, Rogues, Saint-Laurent-le-Minier, Vissec.

 

Espèces d ‘intérêts communautaire : 19 espèces d’oiseaux de l’annexe I de la Directive Oiseaux

Vautour fauve, Vautour moine, Circaète Jean-le-Blanc, Busard Saint-Martin, Busard cendré, Aigle royal, Aigle de Bonelli, Faucon pèlerin, Oedicnème criard, Grand-Duc d’Europe, Engoulevent d’Europe, Martin-pêcheur d’Europe, Pic noir, Alouette lulu, Pipit rousseline, Fauvette pitchou, Pic-Grièche écorcheur, Crave à bec rouge, Bruant ortolan.

 

Enjeux et objectifs:

Le site des Gorges de la Vis et du cirque de Navacelles est un lieu très touristique de par sa biodiversité exceptionnelle et ses paysages époustouflants. La maîtrise de la fréquentation touristique La sur-fréquentation touristique du Grand Site de Navacelles est donc nécessaire afin de préserver la biodiversité du lieu.

En effet, la sur-fréquentation est susceptible d’entraîner le dérangement d’oiseaux à enjeu fort ou majeur en période de nidification (rapaces nichant sur les falaises ou dans les arbres). Un développement anarchique du tourisme serait donc préjudiciable à cet aspect sauvage, atout paysager et environnemental que recherchent les touristes eux-mêmes, et nuirais par conséquent au développement local.

La maîtrise de cette fréquentation est donc un enjeu de grande importance pour ce site.

Le maintien des milieux ouverts et des activités agricoles et pastorales Paysage façonné par l’Homme et l’agriculture, les milieux ouverts offrent une mosaïque d’habitats favorables à la majorité des espèces d’oiseaux. Hors les changements de pratiques dans les années 1960-1980 avec notamment l’abandon des pratiques traditionnelles (coupe, brûlage à la matte, …) a entraîné une colonisation des parcours par le Buis, le Genévrier puis le Chêne pubescent (Quercus pubescens). Certaines prairies naturelles et pelouses accueillant des oiseaux remarquables (Busards, Bruant ortolan, Pie-grièche écorcheur…) ont ainsi diminué de surface. La conservation des milieux ouverts est donc un enjeu capital sur ce site. Les mesures proposées dans le cadre de Natura 2000 devront viser le maintien du pastoralisme et inciter à la recolonisation des parcelles abandonnées.

« Causse de Blandas  » et « Causse de Campestre-et-Luc »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Communes concernées par le site Natura 2000 « Causse de Blandas  »                                   Communes concernées par le site Natura 2000 « Causse de Campestre-et-Luc » : 

Alzon – Arre – Arrigas – Blandas – Montdardier – Rogues – Vissec.                                                                   Campestre et Luc et Vissec

 

Habitats naturels d’intérêt communautaire inventoriés

12 habitats naturels d’intérêt communautaire de la Directive « Habitats – Faune – Flore » dont 5 habitats prioritaires ont été recensés lors des inventaires.

Habitats

Gazons à Joncs des crapauds, Mares temporaires méditerranéennes, Landes oro-méditerrannéennes endémiques à Genêts épineux, Formations à Genévriers méditerranéens, Pelouses à Orpins

Pelouses à Brome semi-sèche ou sèche, Arènes dolomitiques des Causses, Prairies de fauche, Falaises calcaires, Grottes non exploitées, Hêtraies calcicoles, Forêts à Chêne vert.

 

Espèces d‘intérêts communautaire

Insectes : Ecaille chinée Callimorpha quadripunctaria, Lucane Cerf-volant Lucanus cervus, Rosalie des Alpes Rosalia alpina, Grand capricorne Cerambyx cerdo.

Chauves souris : Petit Rhinolophe Rhinolophus hipposideros, Grand Rhinolophe Rhinolophus ferrumequinum, Rhinolophe euryale Rhinolophus euryale, Petit Murin Myotis blythii, Barbastelle Barbastella barbastellus

Minioptère de Schreiber Miniopterus schreibersi, Murin à oreilles échancrées Myotis emarginatus.

Espèces appartenant à la Directive « Habitats – Faune – Flore  :

► 4 espèces d’insectes inféodées aux milieux ouverts – 3 papillons (azuré du serpolet, damier de la succise, apollon) – 1 grande sauterelle (magicienne dentelée)

► 12 espèces de chauves-souris : murin de daubenton (myotis daubentoni), murin à moustaches (myotis mystacinus), murin de natterer (myotis nattereri), noctule de leisler (nyctalus leisleri), sérotine commune (eptesicus serotinus), pipistrelle commune (pipistrellus pipistrellus), pipistrelle de Kühl (pipistrellus kuhli), vespère de Savi (Hypsugo savii), oreillard gris (plecotus austriacus), molosse de cestoni (tadarida teniotis), oreillard roux (plecotus auritus), pipistrelle de nathusius (pipistrellus nathusii).

► 5 espèces d’amphibiens : alyte accoucheur (alytes obstetricans), crapaud calamite (Bufo calamita), rainette méridionale (hyla meridionalis), pélobate cultripède (pelobates cultripes), triton marbré (triturus marmoratus), le crapaud calamite, le pélobate cultripède, le triton marbré.

► 4 espèces de reptiles : couleuvre verte et jaune (coluber viridiflavus), couleuvre d’Esculape (Elaphe longissima), lézard vert (Lacerta viridis bilineata) – lézard des murailles (Podarcis muralis) La présence de ces espèces ne justifie pas, à elle seule, le classement en Site d’Intérêt Communautaire Natura 2000. Elles n’ont donc pas fait l’objet d’une caractérisation et d’une cartographie systématique de leurs habitats mais elles contribuent à la diversité et à la spécificité du site. De plus, certaines d’entreselles sont menacées et dépendent de milieux ouverts qui sont, d’une manière générale, eux aussi menacés.

 

 

 

« Gorges de la Vis Virenque »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communes concernées par le site Natura 2000 « Gorges de la Vis Virenque » :

Alzon, Blandas, Campestre et Luc, Montdardier, Rogues, St Julien de la Nef,

St Laurent le Minier, Vissec,  Cazilhac, Le Cros,  Gornies, St Maurice Navacelles,

Sorbs, La Couvertoirade et Sauclières.

 

 

Habitats naturels d’intérêt communautaire inventoriés : Végétation flottante de renoncules des rivières submontagnardes à planitiaires, formations stables xerothermophiles à buxus sempervirens des pentes rocheuses, pelouses calcaires karstiques, pelouses calaminaires, métallicoles, formations herbeuses sèches seminaturelles sur calcaires, prairies maigres de fauche de basse altitude, sources pétrifiantes avec formation de travertins, éboulis méditerranéens occidentaux, végétation chasmophytique des pentes rocheuses calcaires, grottes non exploitées par le tourisme, hêtraies calcicoles médio-européenne du céphalanthéro-fagion, forêts alluviales à aulne glutineux et frêne commun-forêt galeries à saule blanc et peuplier blanc, forêes de chênes verts.

Habitats d’espèces d‘intérêts communautaire

Habitats d’insectes : la cordulie splendide, la cordulie à corps fin, l’agrion de mercure, le damier de la succise, la laineuse du prunellier, l’écaille chinée, le lucane cerf-volant, la rosalie des Alpes, le grand capricorne.

Habitats d’espèces aquatiques : l’écrevisse à pattes blanches, le toxostome, le blageon, le barbeau méridional, la loche de rivlère, le chabot.

Habitats d’espèces mammifères : le petit rhinolophe, le grand rhinolophe, le rhinolophe euryale, le petit murin, la barbastelle d’Europe, le minioptère de schreibers, le murin de capaccini, le murin à oreilles échancrées, le murin de bechstein, le grand murin, la loutre d’Europe,

Espèces de l’annexe IV de la directive Habitats :

Insectes : Magicienne dentelée.

Chauve-souris : molosse de Cestoni, murin de Daubenton, murin de Natterer, noctule de Leisler, sérotine commune, vespère de Savi, pipistrelle commune, pipistrelle de Kuhl, pipistrelle pygmée, oreillard gris, oreillard roux.

Amphibiens : alyte accoucheur, crapaud calamite, pélobate cultripède, rainette méridionale, triton marbré.

Reptiles : couleuvre d’Esculape, couleuvre verte et jaune, lézard des murailles, lézard vert.

Espèces patrimoniales hors directives habitats :

Invertébrés : bythinelle auriculée, bythinelle cévenole, bythinelle de l’Aveyron, bythinelle de Navacelles, globhydrobie sp., moitessierie commune, planhydrobie de l’Hérault.

Espèces aquatiques : truite fario : populations de souche méditerranéenne autochtones dont l’habitat et les pontes sont protégés sur le territoire national (arrêté ministériel du 8 décembre 1988). Cependant la pêche d’individus dont la taille excède 20 cm est autorisée.

Mammifères : musaraigne aquatique.

Amphibiens : salamandre tachetée.

Reptiles : lézard ocellé, couleuvre à échelons, couleuvre de Montpellier.

 

 

 

Partager cette publication sur :